Innovation et diffusion de la culture scientifique et technologique

La recherche et l'innovation requièrent des moyens et des efforts pour assurer la continuité entre des travaux fondamentaux et des applications industrielles ou bénéfiques pour la société. Cette continuité doit être intégrée dans des politiques publiques favorisant le développement économique et comprises par la société. Il est effectivement essentiel que la société comprenne les recherches conduites par les scientifiques dans les laboratoires de recherche et que les résultats qu'ils obtiennent soient transférables dans les entreprises françaises. La délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT) pour la Bretagne soutient tous les dispositifs qui concourent à ce continuum. En premier lieu elle soutient financièrement la Fête de la science tous les ans qui rassemblent les citoyens et les chercheurs sur les villages des sciences durant une semaine au mois d'octobre. En plus d'opérer le Contrat de Plan Etat Région (CPER) pour les volets « équipements scientifiques » et « innovation » soutenant les investissements dans les laboratoires et les structures d'innovation labellisées CRT (Centres de Ressources Technologiques), CDT (Cellules de Diffusion Technologique) et PFT (plateforme technologique), elle administre l'IRT b<>com et la SATT Ouest Valorisation avec la DIRECCTE. Pour ces 2 dernières structures, l'année 2017 a été particulièrement riche et les objectifs ambitieux fixés par l'Etat et ses partenaires ont été atteints grâce à un travail de proximité. Concernant la création d'entreprises issues de la recherche publique, l'année 2017 est marquée par les très bons résultats de l'incubateur Emergys Bretagne, cofinancé par l'Etat et la Région, et par le succès d'étudiants entrepreneurs au concours national Tremplin PEPITE. Enfin, grâce aux actions conjointes du tremplin Carnot Agrifood Transition et de la SATT Ouest Valorisation, une progression de la coopération entre la recherche publique et privée est constatée pour le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Tous ces résultats concourent à la dynamique de l'économie bretonne.

I - Entrepreneuriat et création d'entreprises

Entreprises innovantes

En 2017, l'incubateur régional Emergys Bretagne a incubé 53 nouveaux projets d'entreprises innovantes, dont 13 directement issus de la recherche publique. Il confirme ainsi sa position parmi les incubateurs nationaux plurisectoriels. Il s'appuie sur les 7 technopoles de Bretagne et est soutenu par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) à hauteur de 220 k€ chaque année destinés spécifiquement aux projets issus ou en lien avec la recherche publique. Sa capacité à incuber des projets issus des secteurs privés et publics et sa bonne articulation avec la SATT Ouest Valorisation sont autant d'atouts pour faire maturer les projets et leurs porteurs. Cette bonne articulation est en particulier garantie par la présence des services de l'Etat et de BPI France dans le comité régional d'incubation et au sein du conseil d'administration d'Ouest Valorisation. Elle permet un suivi des projets d'entreprises et présente des garanties quant au risque d'échec dans le processus de création d'entreprises. Les levées qui soutiennent la croissance des jeunes entreprises sont donc plus soutenues. En 2017 le projet KEMWATT a reçu le prix du concours mondial de l'innovation et le projet KIMEA est lauréat du grand prix du concours national du concours I LAB Tremplin PEPITE.

#Incubation, #start up, #French tech

Kemwatt

53
projets d'entreprises innovantes incubées
Financement annuel de 220 000 € de l’incubateur Emergys Bretagne

Pôles Etudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entreprenariat (PEPITE)

Les Pôles Etudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entreprenariat (PEPITE) ont été lancés en 2014 par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le ministère du redressement productif et la Caisse des dépôts, qui a soutenu l’organisation du Prix TREMPLIN PEPITE Bretagne. Pour la première fois en 2017, un concours régional des meilleurs projets d'entreprises portés par des étudiants s'est tenu avec le soutien de l'Etat et de la Caisse des dépôts et consignations. En Bretagne, parmi les 23 projets candidats, 7 projets se sont vus lauréats régionaux et candidats au concours national. Ces étudiants ont été invités à concourir au prix national PEPITE Tremplin. Ils ont été désignés par un comité de sélection selon 5 critères qui ont guidé leur choix : les qualités humaines du porteur de projet, le caractère innovant du projet, l’appréhension financière, sa pertinence marketing et la durabilité de sa croissance prévisionnelle. A l'échelle nationale, ce sont 53 lauréats qui ont été récompensés. La Bretagne a quant à elle vu 5 de ses 7 lauréats récompensés dont 1 a obtenu un grand prix national. Ils se sont vus attribuer des prix de 5 000 euros pour les 4 lauréats et 10 000 euros pour le lauréat grand prix. Les projets sont incubés dans Emergys Bretagne.

#Etudiant entrepreneur, #Start-up, #Concours, #PEPITE

Pepite France

5
étudiants entrepreneurs lauréats
au concours national tremplin PEPITE

II - Maturation technologique et transfert - Dispositifs transversaux

Tremplin Carnot AgriFood Transition

Le Tremplin Carnot AgriFood Transition est un institut Carnot en émergence qui fédère 8 laboratoires de recherche académique et 7 centres techniques. Cette fédération permet de regrouper dans une  démarche collective une offre de recherche (197 chercheurs et 111 post-doctorants et doctorants) à destination des acteurs industriels du domaine agricole et agro-alimentaire. Lauréat en 2016, AgriFood Transition a bénéficié de 3 M€ de l’Agence Nationale de la Recherche. En 2017, la gouvernance a été mise en place et, sous l’impulsion du Directeur Marc Danjon et du Directeur scientifique Gilles Salvat, plusieurs actions ont été entreprises : le lancement des projets internes de ressourcement (460 K€) qui a permis de fédérer les chercheurs sur des projets à forte capacité innovante, une participation forte aux Rendez-Vous Carnot, des actions de communication avec la création d’un site web, la participation au SPACE et au CFIA. Le recrutement d’une équipe opérationnelle a été lancé et permettra en 2018 de décupler les actions.

#IAA, #Innovation, #Carnot

1M€
de dotation à des projets de recherche technologique

Actfood Bretagne
IRT b<>com

IRT b<>com

En 2017, l'IRT b<>com a poursuivi son développement en intégrant de nouvelles entreprises et en poursuivant ses investissements dans les domaines des hypermédias, des réseaux et de la e-santé. Soutenus par les crédits du programme des investissements d'avenir pouvant aller jusqu'à 80 M€, b<>com poursuit son déploiement pour devenir un acteur incontournable des technologies numériques. Il obtient déjà quelques succès majeurs. En avril 2017, b<>com a reçu le prix de l'innovation technologique au NAB SHOW de Las Vegas après seulement 5 ans d'existence. L'Etat a confirmé son engagement et son soutien à b<>com jusqu'en 2025.

#Numérique, #Santé, #Télécommunication, #Image, #Recherche, #Technologie

2016-2025
l'engagement du soutien de l'Etat aux IRT au titre du programme des investissements d'avenir

2,5 M€
investis dans 19 programmes de maturation

Société d'Accélération et de Transfert de Technologie (SATT)

Pour la Société d'Accélération et de Transfert de Technologie (SATT), les objectifs fixés pour l'année 2017 ont été atteints, notamment celui de réaliser un chiffre d’affaire de 1,1 M€ en transfert de technologies. Grâce aux crédits du programme d'investissement d'avenir, Ouest Valorisation a investi 2,5 M€ dans 19 programmes de maturation en santé, chimie & matériaux, TIC, SHS, etc. prenant ainsi le premier risque financier et technologique. En signant 20 contrats d’exploitation et en ayant contribué à la création de 9 start-up en 2017, la SATT affirme son engagement pour créer de la valeur économique vers les territoires. Cette année la SATT enregistre une croissance de près de 30 % du montant des contrats industriels signés et a négocié plus de 500 contrats avec des entreprises pour un montant de plus de 11 M€.

#Maturation technologique, #Transfert de technologie, #SATT

Crédit impôt recherche (CIR) et crédit impôt innovation (CII)

La recherche et le développement des entreprises est soutenu grâce au crédit impôt recherche (CIR) et au crédit impôt innovation (CII). En 2017, l'activité demeure soutenue avec un nombre de rescrits en croissance, notamment avec 30 Jeunes Entreprises Innovantes supplémentaires. Cette tendance suit la dynamique d'incubation d'entreprises innovantes très soutenue en Bretagne. L'observatoire régional du crédit impôt recherche 2017, qui s'applique aux données de l'année 2014, fait état de dépenses de recherche privées de 431 M€ pour un crédit d'impôt de 156 M€. Ces activités concernent 6 850 salariés d'entreprises qui sont directement impliqués dans des programmes de recherche et de développement. Les secteurs les plus soutenus au titre du CIR sont l'industrie électronique et du numérique et le secteur de l'agroalimentaire. Près de 46 % des entreprises concernées par le CIR sont des Petites et Moyennes Entreprises.

#Recherche et développement #CIR et CII

6 850
salariés impliqués dans des programmes de R&D d'entreprises

30
Jeunes Entreprises Innovantes supplémentaires soutenues en 2017

33
jeunes doctorants dans des entreprises bretonnes

Convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE)

L'innovation par la recherche passe par la formation doctorale. Le dispositif CIFRE soutenu financièrement par le MESRI et opéré par l'Association Nationale de la Recherche Technologique existe depuis près de 30 ans. Il permet à des jeunes diplômés de master de réaliser leur thèse de doctorat à la fois dans un laboratoire de recherche publique et dans une entreprise. Les résultats de la thèse sont généralement valorisés par l'entreprise employant le doctorant avant la fin de la thèse ou dans les mois qui suivent la soutenance du doctorat. Ainsi les jeunes docteurs trouvent rapidement un emploi soit dans l'entreprise au sein de laquelle ils ont été formés, soit dans une entreprise du même secteur. Le taux d'employabilité de cette catégorie de docteurs est de 92% et ils sont souvent à l'origine et donc responsables de nouveaux programmes de recherche et développement dans les entreprises. Le dispositif CIFRE est soutenu par l'Etat et la Délégation Régionale à la Recherche et la Technologie réalise les expertises socio-économiques des projets de thèses qui sont soumis à l'ANRT si l'entreprise d'accueil est localisée en Bretagne. En 2017, ce sont ainsi 33 doctorants qui ont débuté une thèse dans des entreprises bretonnes. Ce chiffre témoigne du dynamisme breton en matière de recherche et de développement.

#Doctorant, #Industrie, #Dispositif CIFRE

III - La culture scientifique, technique et industrielle

2017, une très forte mobilisation du public pour la fête de la science en Bretagne

La Fête de la science est une manifestation nationale placée sous l’égide du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation avec la participation active de la délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT). Elle permet depuis plus de 25 ans de favoriser la rencontre directe entre les scientifiques et le grand public.

En Bretagne, l'Espace des sciences de Rennes assure la coordination régionale et dans chaque département les animations sont organisées par les centres de sciences de Brest (Océanopolis), Morlaix (Espace des sciences), Lorient (Espace des sciences-Maison de la mer), Lannion (Planétarium, Cité des télécoms, Lannion Trégor communauté), St Brieuc (zoopole) et Rennes (Espace des sciences).
Du 7 au 15 octobre 2017, plus de 50 000 personnes ont participé aux festivités organisées sous forme de conférences, rencontres, animations scientifiques pour les scolaires, expositions, portes ouvertes de laboratoires, sorties sur le terrain. Les événements phares ont été les villages des sciences de Brest et de Rennes, avec une fréquentation record pour ce dernier qui était organisé à l'INSA et qui a reçu près de 9 000 entrées dont de nombreux jeunes. A noter que les activités décentralisées sur l'ensemble du territoire ont reçu un accueil favorable tant auprès des chercheurs qui ont accepté les rendez-vous, que des publics qui ont apprécié les échanges. Sur le département du Morbihan, 90 animations étaient organisées, et la Métropole de Rennes a connu un record avec le Festival des sciences qui associe les communes et les organismes culturels : 176 évènements ont été programmés dont un plateau TV, animé par le journaliste scientifique de Sciences-Ouest, relayé en direct sur les Web-TV d'Ouest-France et de l'Espace des sciences.

Aux moyens du ministère, via la DRRT, s'ajoutent ceux des centres de sciences, des universités, des organismes de recherche et des collectivités territoriales.
L'implication des chercheurs est à souligner tout comme la curiosité des publics. Ce sont ces ingrédients qui font de la Bretagne l'une des régions les plus dynamiques dans le domaine de la culture scientifique, technique et industrielle.

#Fête de la science

Affiche de la fête de la science du 6 au 15 octobre 2017

Territoires et innovation

Avec 4 projets de territoires d'innovation à grande ambition retenus dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt « territoires d'innovation à grande ambition », la Bretagne démontre sa capacité à mobiliser les acteurs des territoires pour porter des projets ambitieux favorisant le développement économique et l'émancipation de la société par l'innovation. En relation avec les collectivités territoriales, le Secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR) accompagne la construction de ces 4 projets depuis le début de l'année 2017.

Handicap Innovation Technologie propose des innovations structurantes dans le domaine du handicap, sa prise en charge et son positionnement dans la société. Plusieurs technologies (objets connectés, impression 3D , e-santé, etc.) et sciences de la société sont concernées. Les innovations sont à la fois des innovations technologiques, d'organisation, de modèles sociétaux avec des offres de services et des usages. Ces innovations sont en cours de développement ou à développer sur un territoire très expert et inclusif. Elles sont reproductibles sur d'autres territoires.

Le projet "mobilités intelligentes" répond pleinement aux enjeux sociétaux, économiques et de transition écologique. Fédérés par Rennes Métropole, les partenaires ont des champs d'activité complémentaires et non redondants. L’approche intégrée et innovante montre l'ambition du projet et s'appuie sur les spécificités locales tout en étant reproductibles. Le consortium est très engagé sur des actions au bénéfice des usagers et des citoyens. Les leviers identifiés mobilisent de l'innovation technologique et de l'innovation sociale en provoquant des changements de comportements en matière de mobilité.

Le projet de territoire a pour ambition de consolider une innovation économique et sociale majeure permettant d’inciter les pratiques agricoles vers une amélioration de la qualité de l’eau. Actuellement, le code des marchés publics ne prévoit pas l’achat de produits agricoles par les collectivités territoriales selon des critères de localisation, ce qui ralentit la mise en cohérence des différentes politiques publiques. Le projet propose d’utiliser le code des marchés publics pour lever ce verrou en établissant des marchés de prestation de protection de la ressource en eau avec comme support d’achat de produits agricoles, des éco-matériaux et de l’énergie. L’amplification de cette innovation impactera la structuration d’une filière agricole sur un même bassin versant de collecte de l’eau, via la création d’une centrale d’achat et d’une marque de territoire afin d’élargir le marché aux habitants des territoires. Ceci engendrera la responsabilisation du consommateur au travers de l’impact environnemental de son acte d’achat.
Le caractère de reproductibilité est remarquable. Le consortium permet d’aborder l’ensemble des facettes (juridique, économique, agronomique et numérique) de cette innovation.

Enfin le projet Ouest Terres Elevage porté par l'INRA concerne un territoire archipel qui associe les régions Normandie et Pays de la Loire. Il vise à développer une qualité d'élevage en agriculture qui privilégie le bien être animal pour améliorer la qualité des productions animales. A terme, les territoires participant à ce projet bénéficieront d'un label repérable par les consommateurs. L'ensemble des acteurs de la recherche et les coopératives mobilisés sur ce territoire représentatif possèdent toutes les compétences pour garantir le succès de ce projet.

#Innovation, #Territoires, #Usage, #Consommateurs

 

50 000
personnes ont participé à la fête de la science

 

 

 

 

 

4
projets de territoires
d'innovation retenus
dans l'AMI TIGA des PIA3